Die Neuapostolische Kirche Schweiz

Le ministère

Le ministère spirituel est pouvoir, bénédiction et sanctification conférés par l’ordination aux fins du service dans l’Église de Christ. Il s’exerce dans la puissance du Saint-Esprit. 

L’ordination n’est pas un sacrement. C’est l’apôtre qui, par l’imposition de ses mains et la prière, procède à l’ordination dans le ministère spirituel, au nom de la Trinité divine. Par l’ordination, le ministre est béni et sanctifié en vue de son service. Les dons et talents existants sont éveillés et consacrés à l’exercice du ministère. En s’appuyant sur ce fondement, le ministre est en mesure d’accomplir les tâches qui lui sont confiées. En règle générale, le ministère s’exerce bénévolement. 

Tous les ministres sont des ecclésiastiques au sens des lois générales; ils sont astreints à l’obligation de réserve au-delà de la durée de leur exercice ministériel.

Il convient de distinguer du ministère les multiples services qui, au sein de l’Église de Christ, peuvent aussi être accomplis sans ordination préalable en vue de la proclamation de l’Évangile et du bien-être des fidèles.

Il convient également de distinguer du ministère l’appel adressé à chaque croyant de servir le Seigneur en allant à sa suite.

L’Église néo-apostolique dispose des ministères suivants: apôtre-patriarche, apôtre de district, apôtre, évêque,, ancien de district, évangéliste de district, berger, évangéliste de communauté, prêtre et diacre.

Au sein de l’Église néo-apostolique les femmes n’exercent pas, actuellement, de ministère spirituel.

Les ministres sacerdotaux (du prêtre à l’évêque) dispensent les sacrements du saint baptême d’eau et de la sainte cène.

Les apôtres dispensent de surcroît le sacrement du saint-scellé. 

Les fonctions d’apôtre-patriarche adjoint, d‘apôtre de district adjoint, de responsable de district et de conducteurs de communauté ne sont pas des ministères, mais des charges conférées pour une durée déterminée à un apôtre ou un ministre sacerdotal.